La Résidence des Gens d’Honneur

La Résidence des Gens d’Honneur

la-esidence

La Résidence des Gens d’Honneur « En souvenir de Cécile Leclair Fontaine et Yolande Heurtelou »

L’organisme des Gens d’Honneur travaille présentement à la mise sur pied d’une Résidence pour personnes âgées autonomes et semi-autonomes qui sera située en Haïti dans un environnement paradisiaque.La Résidence « Des Gens d’Honneur » accueillera des personnes de 65 ans et plus d’origine multi-ethnique de partout dans le monde. Tous les Haïtiens et Haïtiennes vivant dans le monde entier.  Elle offrira des services adaptés aux diverses communautés culturelles tels que :

  • Soins personnalisés
  • Services de soins essentiels
  • Distribution de médicaments
  • Infirmière/Médecin
  • Salle à manger (repas équilibrés)
  • Un environnement chaleureux et familial en fin de vie
  • Surveillance 24/24
  • Activités de groupe
  • Salle d’exercice – bibliothèques munies d’ordinateurs

 

L’ouverture de la Résidence des Gens d’Honneur est prévue pour 2020.

 

Biographie de Madame Cécile Leclair Fontaine (1918-2011)

cecileNée le 25 septembre 1918 dans la paroisse de l’Orignal Alfred en Ontario, Cécile Leclair fait ses études primaires à Alfred, Ontario, et ses études secondaires à sainte-Géneviève de Pierrefonds. Mariée à Emmanuel Fontaine, elle s’installe à ville d’Anjou le 30 août 1957 avec sa famille. Elle est alors mère de Pierre et Denis né le 29 avril 1939, Gilles, né 16 octobre 1943, et Yves, né le 15 avril 1948. Par la suite naîtra Louis le 29 octobre 1958. Celui-ci décèdera en 1973, et Emmanuel en 1976

Avec énergie et dynamisme, Cécile Fontaine s’investit dans la vie de sa communauté de façon très diversifiée : lecture à une aveugle de naissance, tri de vêtements au comptoir de la saint Vincent de Paul, rédaction et lecture de texte pour une collecte de fonds pour les œuvres paroissiales. Elle suit en même temps des cours de catéchèse à la paroisse Saint-Conrad

Mettant au service de ses concitoyens son esprit d’initiative et son sens de l’organisation, elle est à l’origine de plusieurs projets qui ont encore cours à Anjou. Elle collabore à la mise sur pied de la popote roulante en 1977. Elle est la première à soumettre au maire Jean Corbeil l’idée de jardins communautaires. La ville lui accorde 200 dollars et un terrain sur le boulevard Roi René

Elle fonde en mars 1976 le cercle de l’amitié Anjou. Après de multiples démarches auprès des autorités municipales, elle obtient la salle du 2e étage du centre Roger Rousseau, une cabine téléphonique à l’extérieur du même centre, un abribus et un ascenseur.

Elle devient membre du premier conseil d’administration de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ) en 1976

Elle est également l’instigatrice de la carte de citoyen qui donne l’accès privilégié à de nombreux services à Anjou

A titre de bénévole, Madame Fontaine à été récipiendaire d’une médaille de l’assemblée national d’Ottawa et Québec. Le gouvernement d’Ottawa et la ville d’Anjou l’on également honorée pour son inlassable dévouement à sa communauté.

Par sa détermination, son courage, son acharnement et par-dessus tout, son désir de servir et son amour pour les angevines, Mme Fontaine a certainement réussi à améliorer les conditions de vie des gens du 3e âge.

Au plaisir de vous compter parmi nous !

 

Jocelyne Clersaint

Président fondatrice de LOGH